Billetterie 2020 : Anticiper les préférences et tendances de vos salariés
18589
post-template-default,single,single-post,postid-18589,single-format-standard,ctcc-exclude-AS,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
concerts APPWORK

Billetterie 2020 : comment rester à la hauteur des attentes de ses ouvrants droit ?

Tout devient plus facile lorsqu’on anticipe. 2020 c’est demain, c’est pourquoi il n’est jamais trop tôt, pour vous élus, de connaître ce qu’attendront les salariés de vous côté billetterie. Aussi, la meilleure façon de rester à la hauteur des attentes des ouvrants droit consiste surtout à comprendre leur préférence, à les anticiper et à mettre en place une solution adaptée.

Des Français plutôt constants dans leurs goûts

Une étude du marché de la billetterie en France, opérée par le groupe Xerfi, met en perspective certaines tendances constantes. D’abord, le spectacle vivant, et tout particulièrement les concerts, reste un divertissement très apprécié. Puis, les rencontres sportives se placent en deuxième position. Le grand public aime donc les grands rassemblements, avec au programme vibrations de stade ou moments émouvants.

D’autre part, les musées, les expositions et les parcs d’attractions « font preuve d’une bonne dynamique ». Nous pouvons alors constater que le jeu, mais aussi la culture garde une bonne place dans les activités préférées des Français. D’une manière globale, les gens préfèrent donc les événements à forte densité émotionnelle. Pour une billetterie bien équilibrée, les élus CSE devront prendre en compte ces constantes à compléter avec des activités plus personnalisées en fonction de la population des ouvrants droit.

Les évolutions technologiques à prendre en compte d’ici 2020

Les e-commerces ont depuis quelques années déjà inondé le marché. Les ventes en ligne se sont donc multipliées. Mais une technologie autre que l’ordinateur a déjà commencé à modifier les tendances : les Smartphones.

Avec leur adoption dans un grand nombre d’aspects de notre quotidien, il est tout à fait logique de les voir petit à petit changer notre manière de consommer. En effet, c’est en 2016 que pour la première fois, à l’échelle mondiale, le trafic internet mobile a dépassé le trafic sur ordinateur. Encore une fois, cette tendance n’a rien de surprenant, mais il faut prendre acte de ce moment de bascule.

Selon une étude d’Adobe le chiffre d’affaires généré par les Smartphones a connu, rien qu’en 2016, une augmentation de 89%. Le Smartphone est donc un lièvre que l’ordinateur peine à rattraper avec une progression qui plafonne à 8%. Or, ces tendances détermineront le marché de la billetterie d’ici 2020.

La satisfaction des ouvrants droit, une exigence qui peut devenir un jeu d’enfant dans l’avenir

Nos téléphones portables ne sont donc plus, depuis longtemps, de simples appareils qui permettent de passer des appels. Ils sont de vraies petites boîtes magiques remplies d’informations innombrables, mais difficilement exploitables à cause de la quantité de données. C’est à ce moment qu’entre en jeu une technologie que l’on peut croire encore être de la science-fiction, mais dont les applications commerciales sont déjà opératoires : l’intelligence artificielle. Celle-ci est intégrée aux sites internet, mais aussi et surtout aux applications mobiles.

Ainsi, couplée à la technologie du téléphone portable, l’I.A devient un véritable outil de collecte de données et d’analyse suffisamment puissant pour déterminer les préférences des individus et leur proposer des billets susceptibles de les intéresser. Pour les organismes qui visent la satisfaction de tout le monde, comme le cas du CSE, cela représente un véritable atout : pouvoir personnaliser au maximum les propositions de divertissements au seul moyen d’applications mobiles.

Billetterie 2020 : Quelques chiffres-clés supplémentaires

Au vu de la progression du taux de pénétration des smartphones en France, il faut savoir anticiper les futurs comportements d’achat. Nous pouvons prévoir une progression importante des billets dématérialisés, comme les E-billets, mais aussi de la vente en ligne directement depuis un téléphone mobile. Pour les CSE de demain, prendre en compte ces nouveaux comportements est indispensable.